Fêtes du centenaire du Lions Clubs International - 248 millions de bénéficiaires
Contenu principal
Lions 100 Lions 100
Bas de page

Vague après vague

Les Lions ont apporté aide et espoir aux victimes du tsunami d'Asie du sud depuis qu'il a frappé le 26 décembre 2004.

Les Lions ont apporté aide et espoir aux victimes du tsunami d'Asie du sud depuis qu'il a frappé le 26 décembre 2004.

Vague après vague

section

Témoignage fondateur no 12  

Le 26 décembre 2004, un tremblement de terre d'une magnitude 9.0 s'est produit sous l'Océan Indien près des côtes ouest de Sumatra en Indonésie. En quelques heures, une série de vagues géantes pouvant atteindre 15 mètres de haut se sont abattues sur 11 pays bordant l'Océan Indien. Plus de 230 000 personnes ont perdu la vie et plus d'un millions de personnes ont été déplacées suite au tsunami de l'Océan Indien, le plus meurtrier jamais enregistré.

L'océan a tout pris, dit Ranjan Jayawardane, un membre du club Lions de Wellawatte West à Colombo au Sri Lanka.

Les Lions étaient les premiers arrivés sur place pour fournir de l'aide aux victimes ; ils ont réagi en déroulant leurs propres vagues de générosité et de soins. Au Sri Lanka, les Lions ont travaillé avec le gouvernement pour organiser l'aide, travaillant 16 heures par jour pour envoyer des fournitures et monter des tentes dans les camps de relocalisation. Quatre-vingt Lions employés dans le secteur médical se sont portés volontaires pour apporter une première aide près de Chennai en Inde tandis que près de soixante-dix clubs distribuaient de la nourriture et des vêtements. En Indonésie et en Thaïlande, les clubs locaux ont donné de la nourriture et des vêtements, fourni des abris et dispensé des traitements médicaux aux réfugiés.

La Fondation du Lions Clubs International s'est aussi mobilisée pour envoyer des secours. La LCIF avait développé des modèles de réponse aux catastrophes naturelles suite aux attaques du 11 septembre 2001 sur le Word Trade Center à New York pour aider les Lions à agir rapidement en cas de catastrophes. Les modèles estiment les montants de financement nécessaires en analysant les zones et le nombre de personnes affectées, les besoins actuels et futurs, le temps que devrait prendre les efforts de redressement et d’autres considérations. Dès que la LCIF a été informée du tsunami, les Lions ont mis en œuvre les modèles et ont commencé à lever des fonds.

Les Lions ont levé 15 millions de dollars américains. Chaque dollar collecté a été remis aux Lions d'Inde, d'Indonésie, de Malaisie, du Sri Lanka et de Thaïlande pour aider à reconstruire les habitations, les écoles et les orphelinats. Ces efforts ont à l'époque constitué le plus grand effort de reconstruction dans l'histoire de la LCIF.

« Certaines personnes ont tout perdu, ont perdu leur famille, mais les Lions sont restés à leurs côtés », a déclaré Sangeeta Jatia, past directeur de Kolkota des États du Bengale Occidental en Inde et membre du Club Lions du centre-ville de Calcutta en Inde. « Il y avait des gens sur lesquels ils pouvaient s'appuyer. »

Bien après que les vagues et le choc initial s'étaient effacées, les Lions du monde entier ont continué à investir leur temps, leur énergie et leurs ressources et à aider à reconstruire des vies et des communautés entières.

Cinq ans après la catastrophe naturelle, Luis Dominguez, past international director du club Lions Mijas de Mijas Pueblo en Espagne a visité un village du Sri Lanka que les Lions ont aidé à reconstruire. La communauté, connue sous l'appellation « Village Lions » parmi les résidents locaux, a depuis prospéré avec de nouvelles maisons, un terrain de jeux et un centre communautaire et des machines à coudre pour initier le développement économique.

« Que pouvons-nous dire au sujet d'enfants heureux ? » a dit Dominguez, en observant des enfants insouciants s'amuser sur leur nouveau terrain de jeu. « Je laisse libre cours à votre imagination. »

Wave upon wave image

section

Haut de page