Fêtes du centenaire du Lions Clubs International - 227 millions de bénéficiaires
Contenu principal
Lions 100 Lions 100
Bas de page

Les meilleurs amis

Dr. Glenn Wheeler et son chien guide Hilda (le second à partir de la gauche) ont fait parti de la première promotion de l'organisation Leader Dog fondée par les Lions.

Dr. Glenn Wheeler et son chien guide Hilda (le second à partir de la gauche) ont fait parti de la première promotion de l'organisation Leader Dog fondée par les Lions.

Les meilleurs amis

section

Témoignage fondateur no 8

Après avoir en vain essayé d'inscrire Dr. Glenn Wheeler dans l'unique école de chien guide des États-Unis, Charles A. Nutting, Donald P. Schuur et S.A. Dodge du club Lions du centre-ville de Detroit ont pris les choses en main. Si leur ami aveugle et collègue Lion ne pouvait pas aller à l'école dans le New Jersey pour être appareillé à un chien guide, alors un centre de formation et un compagnon canin devraient venir à lui.

Si les chiens ont aidé les aveugles pendant des siècles, les méthodes modernes de dressage des chiens prennent leur source en Allemagne où des milliers de soldas sont rentrés chez eux aveugles à cause des gaz chimiques après la première guerre mondiale. Les techniques de dressage s'étendant à d'autres pays, notamment les États-Unis, la demande pour ces chiens précieux augmenta. Équipés d'un chien guide bien dressé et d'instructions, les malvoyants étaient mieux armés pour naviguer dans un monde de plus en plus affairé. Les chiens pouvaient tout signaler à leurs maîtres, de la circulation aux obstacles dans les allées des épiceries.

Afin d'aider leur ami et d'autres comme lui, Nutting, Schuur et Dodge ont amené leur club à établir une école de chiens guides pour aveugles proche de leur domicile. À l'automne 1938, quatre binômes étudiants-chiens sont sortis diplômés du programme initial, notamment Wheeler et un chien nommé Hilda. Cherchant un nom pour leur nouvelle entreprise, trois clubs Lions de la région de Detroit ont organisé un concours au sein de l'organisation Lions toute entière. Le club Lions de Coulterville dans l'Illinois a soumis la participation gagnante : Responsable Lion.

Le 4 avril 1939, les Lions ont transformé la fondation de chiens guides d'aveugles en société sans but lucratif. Ils ont loué une petite ferme pour établir les opérations à Rochester Hills dans le Michigan et la première promotion officielle de la classe est sortie diplômée au coût de 600 dollars par équipe. Un an plus tard, l'école a enlevé le terme « Lions » de son nom parce que le projet n'était pas un projet officiel du Lions Clubs International et le groupe souhaitait élargir sa base de donneurs.

Connue aujourd'hui sous l'appellation Leader Dogs for the Blind, plus de 14 500 chiens guides sont sortis diplômés depuis l'ouverture de ses portes. Mais son impact est bien plus important. En tant que première école de service pour les chiens, elle a aidé à populariser l'idée de chien guide et a initié un mouvement parmi les Lions en faveur des programmes de formation. Au milieu du 20e siècle, les Lions apportaient leur appui aux écoles de chiens guides aux États-Unis, en Italie, en France et en Allemagne.

Les méthodes de dressage de l'école ont évolué au fil des ans et ses programmes se sont élargis aux personnes atteintes de déficience auditive, de diabète et autres problèmes de santé. Mais son but n'a pas été modifié. Le centre existe toujours, sans but lucratif. Si les clients devaient à une époque débourser jusqu'à 150 dollars américains pour la formation, le service est devenu gratuit depuis 1958. Les clients ont droit au logement et au transport pendant leur séjour au centre. Le coût moyen de formation d'un chien s'élève à 37 000 dollars américains, que les clubs Lions et autres donneurs privés et organisations subventionnent.

L'idée de départ de porter assistance à un homme s'est transformée en un effort en faveur de beaucoup d'autres personnes. Apportant leur appui à des écoles de formation situées au Canada, en France, en Italie, au Japon, en Norvège, en Afrique du Sud et aux États-Unis, les Lions aident des milliers de personnes malvoyantes à trouver leur indépendance, et par là-même souvent aussi un nouvel ami.

section

Haut de page