Fêtes du centenaire du Lions Clubs International - 227 millions de bénéficiaires
Contenu principal
Lions 100 Lions 100
Bas de page

La canne blanche

La canne blanche est le symbole international de l’indépendance, la mobilité et la sécurité pour les personnes aveugles ou malvoyantes.

La canne blanche est le symbole international de l’indépendance, la mobilité et la sécurité pour les personnes aveugles ou malvoyantes.

La canne blanche

section

Témoignage fondateur no 7

Les grandes idées prennent du temps à prendre forme avant de prendre racine. Tel a été le cas de la canne blanche, l'aide aux aveugles désormais universelle et indispensable. Elle a été largement popularisée dans les années 30 alors que deux personnes ayant à cœur de résoudre des problèmes se tenaient à des coins de rue éloignés de milliers de kilomètres, l'une à Paris en France et l'autre à Peoria dans l'Illinois aux États-Unis.  

Depuis toujours, les personnes souffrant de troubles de la vue ont utilisé des cannes et des bâtons de marche pour contourner les obstacles. Cependant, les défis posés par le 20e siècle sont devenus terrifiants lorsque les voitures ont remplacé les chariots dans les rues des villes, ces rues n'étant souvent pas équipées de feux de circulation et de passages pour piétons. Les simples bâtons de marche fonctionnaient toujours pour se frayer un chemin mais devenaient inutiles pour se signaler auprès des véhicules motorisés. Un anglais nommé James Biggs dit avoir trouvé une réponse en 1921 en peignant sa canne en blanc. Son invention toute simple a gagné du terrain une décennie plus tard.

La canne blanche a traversé l'Europe continentale grâce à une campagne publicitaire orchestrée par une femme. De sa maison située sur le très animé Boulevard de Courcelles, Mme. Guilly d’Herbemont, une parisienne fortunée, regardait avec appréhension les étudiants malvoyants se rendre à une école du quartier pour aveugles. En novembre 1930, elle écrivit une lettre à un journal réputé de Paris pour encourager l'utilisation des bâtons blancs qui retenaient l'attention, semblables à ceux utilisés par les agents de police. Quelques mois plus tard, Mme. d’Herbemont a organisé un événement au cours duquel le président français a cérémonieusement remis une canne blanche à un ancien combattant aveugle et à un civil aveugle. Elle a ensuite fait cadeau, sur ses deniers personnels, de plus de 5 000 cannes blanches aux habitants aveugles de la ville. 

Pendant ce temps, George A. Bonham, président du club Lions de Peoria, a fait appel à des milliers de partenaires lorsqu'il introduisit la canne blanche en Amérique du Nord. Les Lions s'étaient empressés de répondre à l'appel d'Helen Keller en faveur des aveugles lancé à la convention du Lions Clubs International cinq années auparavant. Ils étaient maintenant prêts à mettre en œuvre la nouvelle idée de service audacieuse d'un autre Lion.            

Tout comme comme son homologue parisien, alors qu'il se trouvait dans le centre-ville de Peoria, Bonham a été un jour ému lorsqu'il a vu un homme aveugle s'efforcer en vain de taper sa canne dans le tourbillon d'un trafic routier intense. Personne ne semblait s'apercevoir du problème de cet homme, ce qui a fait réfléchir Bonham. La canne blanche a encore une fois été la réponse apportée, cette fois-ci avec une bande rouge pour offrir encore plus de visibilité. Bonham a partagé son idée avec les membres du club qui immédiatement ont apporté leur appui. Les membres ont embrassé la cause en peignant en blanc les cannes pour aveugles et en écrivant des lettres aux représentants de la ville. En décembre 1930, le conseil municipal de Peoria a voté la première loi relative à la protection de la canne blanche, accordant la priorité aux citoyens aveugles ainsi que d'autres mesures de protection lorsqu'ils font usage d'une canne blanche.

À la convention internationale de Toronto de 1931, les Lions ont assisté à une présentation détaillée sur le programme de la canne blanche et ont reçu un exemplaire de l'ordonnance de Peoria. En 1956, grâce à une campagne de sensibilisation et de promotion à grande échelle, chaque État des États-Unis avait adopté des lois relatives à la protection de la canne blanche.

La canne blanche était devenue un symbole d'indépendance, de confiance et de compétence pour ceux qui en dépendaient pour être guidé dans la vie. Chaque 15 octobre, décrété Journée mondiale de la canne blanche, beaucoup de Lions portent l'insigne de la canne blanche, nous rappelant le long chemin parcouru ensemble.

section

Haut de page