Fêtes du centenaire du Lions Clubs International - 248 millions de bénéficiaires
Contenu principal
Lions 100 Lions 100
Bas de page

Une vision

Le Lion Éthiopien Tebebe Yemane-Berhan (PhD) (à droite) rejoint l'ancien président américain Jimmy Carter et John Moores, membre du conseil d'administration du Centre Carter au cours d'une visite en Éthiopie en 2007. Crédit photo : Centre Carter/L. Gubb.

Le Lion Éthiopien Tebebe Yemane-Berhan (PhD) (à droite) rejoint l'ancien président américain Jimmy Carter et John Moores, membre du conseil d'administration du Centre Carter au cours d'une visite en Éthiopie en 2007. Crédit photo : Centre Carter/L. Gubb.

Une vision

section

Témoignage fondateur no 21

La cécité trachomateuse, l'une des maladies les plus anciennes et persistantes de l'humanité, est la principale cause de cécité évitable dans le monde. La maladie se transmet facilement, pénétrant l'œil par plusieurs voies ordinaires, comme les mains et le visage mal nettoyés, un contact étroit entre la mère et l'enfant et les mouches s'alimentant sur les sécrétions émanant des infections. S'il n'est pas soigné, le trachome a une progression interminable et pénible allant de l'irritation au gonflement de la paupière à la perte progressive de la vue et, éventuellement, la cécité.

Longtemps absent du monde développé, le trachome reste endémique dans de larges parties d'Afrique, d'Asie et de l'Amérique centrale et du sud. Il est estimé qu'environ 41 millions de personnes sont infectées par cette maladie, et que presque 8 millions sont à un stade avancé de la maladie, ou sont devenues aveugles à cause de la maladie.   

En Éthiopie, 75 % de la population a un risque de contracter la maladie. Dans beaucoup de villages éloignés, le trachome affecte des familles et des générations entières, ce qui les condamne à la pauvreté. Comme l'a relevé le Premier Vice Président International Jim Ervin au cours d'une mission d'enquête organisée en 1998 par les Lions d'Ethiopie : « Je suis revenu en disant: Mon Dieu, que pouvons-nous faire ? Nous devons faire quelque chose ».

Depuis longtemps membre du club Lions d'Albany, Evin s'est tourné vers un autre Lion de Georgie pour trouver de l'aide : l'ancien président américain Jimmy Carter. À cette époque, le Centre Carter à Atlanta était depuis plusieurs années activement engagé dans la lutte contre le trachome. Evin a demandé à Carter s'il pouvait aider à assurer un approvisionnement en Zithromax, un antibiotique puissant facile à administrer, pour soutenir les efforts d'éradication engagés au niveau local en Éthiopie.

Portant fièrement les insignes Lions, Carter et Ervin ont très vite rencontré les hauts dirigeants internationaux de Pfizer Inc. à New York, qui fabrique le médicament. Ils ont raconté l'engagement datant de longue date des Lions en faveur des maladies oculaires et ont expliqué la campagne de lutte contre le trachome en Éthiopie et dans d'autres pays africains. « Nous avons besoin du Zithromax pour ce que nous essayons d'accomplir », a dit Carter. Les gens opinaient de la tête. Une réponse a été donnée immédiatement : Pfizer offrirait le médicament permettant de préserver la vue. 

Dix ans plus tard, le 23 janvier 2008, Ervin qui a servi comme président international de 1999 à 2000, était de retour en Éthiopie pour fêter une étape importante dans la lutte contre le trachome : l'administration de 10 millions de dose de Zithromax dans ce pays. Étaient présents à la cérémonie Jimmy Ross, président de la fondation du Lions Club International, des représentants de Pfizer et du Centre Carter, des représentants du gouvernement, des professionnels de la santé et les Lions d'Éthiopie. Mais la personne la plus importante était Messeleche Tilahun, 16 ans, qui a reçu la dose marquant ce jalon important. Comme des millions d'Éthiopiens, son futur s'est soudainement éclairci. Et elle pourrait voir chaque moment de ce futur.

section

Haut de page