Notre nouveau site web arrive !

Découvrez le tout nouveau LionsClubs.org, son look moderne et ses outils faciles à utiliser pour intensifier notre action dans le monde.
Lancement fin octobre 2018

Contenu principal
Lions 100 Lions 100
Bas de page

Campagne SightFirst

En 1990, c'est en Amérique latine que certains des premiers projets financés par la Campagne SightFirst ont vu le jour, ces projets mettant l'accent sur le traitement de la cataracte, la première cause mondiale de cécité dans la région.

En 1990, c'est en Amérique latine que certains des premiers projets financés par la Campagne SightFirst ont vu le jour, ces projets mettant l'accent sur le traitement de la cataracte, la première cause mondiale de cécité dans la région.

Campagne SightFirst

section

Témoignage fondateur no 18

« Une nouvelle entreprise fait toujours souffler un vent d'aventure, et la façon dont les Lions délivrent leur service aux aveugles est novateur dans le monde ». En 1927, juste deux années après avoir mis les Lions au défi de devenir les Chevaliers des aveugles, Helen Keller a prononcé ces mots, confirmant que son appel à l'action avait été entendu. Près de 60 années plus tard, il restait encore beaucoup de travail à accomplir. Il était temps que les Lions commencent une nouvelle aventure.

À la fin des années 80, 38 millions de personnes souffraient de cécité à travers le monde. Les experts prédisaient que ce chiffre ferait plus que doubler pour atteindre 80 millions d'ici la prochaine génération si aucune action n'était engagée.

Malgré cette situation peu réjouissante, un faible rayon de lumière transperçait. Les experts estimaient qu'environ 80 % des troubles de la vue et des cas de cécité étaient évitables ou curables. De plus, 90 % des personnes souffrant de déficiences visuelles vivaient dans les pays en développement, ceux là-même où les progrès étaient entravés par des défis importants, quoique surmontables. La situation était très difficile, mais pas insoluble.

Après avoir consacré plus d'une année à des travaux préparatoires, le conseil des administrateurs de la Fondation du Lions Clubs International a officiellement inauguré la Campagne SightFirst au cours de la réunion de juin 1991 à Brisbane en Australie. Elle est immédiatement devenue la stratégie la plus ambitieuse et de plus grande envergure de l'histoire de l'organisation.

La Campagne SightFirst avait pour but de lever 130 millions de dollars américains d'ici juin 1994 et visait à vaincre la cécité, sous toutes ses formes, au moyen de projets subventionnés par les Lions au niveau local. Ayant cela à l'esprit, les Lions se sont attachés à concevoir des programmes qui pourraient apporter des avantages directs et pratiques aux habitants des pays en développement souffrant de maladies facilement évitables ou curables.

Au début des années 90, la cause la plus courante de cécité était indiscutablement la cataracte, une opacification du cristallin liée au vieillissement mais qui peut aussi être provoquée par une anomalie congénitale. L'opération de la cataracte était depuis longtemps fréquente et considérée comme sans danger très efficace aux États-Unis. Cependant, les pays en développement devaient faire face à des obstacles importants. Le manque d'éducation sur les causes, les symptômes et les traitements de la cataracte formaient le premier obstacle. Le deuxième obstacle buttaient contre des craintes non fondées quant au diagnostic et aux soins. 

Si le lancement d'une large campagne d’éducation aurait pu contribuer à mieux sensibiliser le public aux troubles de la cataracte, il demeurait de nombreux défis à surmonter, comme le manque de services médicaux accessibles dans les zones les plus reculées, l'insuffisance des infrastructures de communication et de transport facilitant les traitements et le manque de professionnels de la vue bien formés, d'installations et de technologies.

En conséquence, la campagne SightFirst a choisi d'être axée sur la mobilisation de fonds et de volontaires aux fins de lever le plus d'obstacles possibles. Un exemple : les programmes créés pour fournir des moyens de transport pour se rendre aux centres de traitement. Nombreux étaient les volontaires au niveau local à aider les autorités médicales et à fournir aux patients des moyens de transport à destination et en provenance des hôpitaux ophtalmologiques. Comme l'a souligné avec fierté le Past International President J. Frank Moore III, qui a servi de 2001 à 2002, les Lions ne se sont pas contentés de faire des dons en argent, ils ont généreusement et activement donné leur temps. « C'est l'un des facteurs clés identifiés par ceux qui veulent établir un partenariat avec nous, à savoir notre capacité à mobiliser des effectifs », a déclaré Moore.

SightFirst a en effet réuni des partenariats puissants dans sa volonté d'éradiquer la cécité. L'Agence internationale pour la prévention de la cécité, l'Organisation mondiale de la santé, le Carter Center et nombre d'autres agences gouvernementales et organisations non gouvernementales ont accompagné les Lions dans leurs efforts de lutte contre la cécité, mais aussi contre la rétinopathie diabétique, le trachome et l'onchocercose (cécité des rivières).

Après trois ans d'efforts sans relâche au niveau mondial, les Lions ont le 14 avril 1994 dépassé leur but et levé au total 130 335 734 dollars américains et au 1er juillet 1994, ils avaient levé plus de 130 335 734 dollars américains. Ces fonds ont servi au cours de la décennie qui a suivi à lancer et appuyer de nombreux programmes et projets dans les pays en développement. 

En décembre 2005, 182 millions de dollars américains ont été levé pour financer 758 projets dans 89 pays. Ces projets comprenaient la construction ou l'élargissement de 207 hôpitaux ophtalmologiques, la distribution de 65 millions de traitements de lutte contre la cécité des rivières, la formation de 83 5000 ophtalmologues et le lancement la première initiative mondiale de lutte contre la cécité des enfants. Les opérations de la cataracte financées par les Lions ont fait recouvrir la vue à plus de 4,6 millions de personnes.

Les réalisations des projets financés par la campagne SightFirst ont été si efficaces et si éloquentes qu'une seconde campagne de collecte de fonds appelée Campaign SightFirst II a été officiellement lancée lors de la convention internationale de Hong Kong de 2005-2006.

Les Chevaliers des aveugles ont encore une fois répondu à l’appel à l'action. Des millions de personnes avaient toujours besoin d'aide, aussi bien dans les pays développés qu'en développement, et SightFirst devrait bientôt encore évoluer pour satisfaire ce besoin présent dans toutes les régions du monde.

SightFirst Logo

section

Haut de page