Fêtes du centenaire du Lions Clubs International - 227 millions de bénéficiaires
Contenu principal
Lions 100 Lions 100
Bas de page

Fondation du Lions Clubs International

la LCIF a contribué à apporter de l'eau douce aux habitants de Kota Kinabulu en Malaisie.

la LCIF a contribué à apporter de l'eau douce aux habitants de Kota Kinabulu en Malaisie.

Fondation du Lions Clubs International

section

Témoignage fondateur no 17

Après un demi-siècle d'expansion mondiale, les Lions ont créé la Fondation du Lions Clubs International en 1968 pour décupler le pouvoir des dons des Lions.

Depuis 1917, les clubs Lions individuels et les districts ont rencontré un succès remarquable en fournissant des services aux personnes les plus démunies. Cependant, l'expansion globale des Lions appelait à une nouvelle façon de financer le service des Lions.

La solution : la LCIF, qui est le secteur caritatif du Lions Clubs International. La fondation appuie les oeuvres humanitaires réalisées par les Lions dans le monde en accordant des subventions aux projets locaux et globaux qui aident les personnes à mieux voir et à mieux entendre, luttent contre la rougeole, apportent des secours en cas de catastrophe, aident la jeunesse et améliorent les communautés.  

En se montrant à la hauteur de la devise « Les Lions aident les Lions à servir le monde », la fondation permet aux Lions d'apporter une réponse collective en canalisant des fonds destinés aux projets humanitaires à travers le monde. La structure aide les Lions à aider les autres à une échelle bien plus grande que ne le feraient les clubs par eux-mêmes, selon le Past international president Joe Preston qui a servi de 2014 à 2015.

Il s'agit d'une « extension logique du modèle Lions », a déclaré Preston. Tout comme les personnes deviennent membres d'un club Lions « parce que notre service apporte plus de valeur lorsque nous nous unissons avec d'autres personnes qui ont les mêmes valeurs, nous soutenons la LCIF parce qu'on peut faire bien davantage avec nos fonds lorsqu'ils sont ajoutés à un compte collectif », a-t-il ajouté.

Parce qu'elle est centralisée et dispose de la taille nécessaire pour collaborer avec d'autres groupes caritatifs ou des entreprises partenaires, la fondation peut agir rapidement et efficacement. Les grandes entreprises ont souligné cette efficacité lorsqu'elles ont classé la LCIF au rang de « meilleure organisation non gouvernementale avec qui travailler » dans un sondage du Financial Times réalisé en 2007.

Le programme SightFirst est l'un des plus grands succès de la fondation. Ce programme finance la lutte contre les causes principales de cécité évitable et fournit des services aux personnes aveugles ou souffrant de déficiences visuelles.

Dans le cadre de ce programme mondial, la LCIF soutient les dépistages de la vue et les opérations visant à restaurer la vue, ainsi que la distribution de médicaments aidant à lutter contre les maladies oculaires affligeant les pays en développement. Depuis 1999, via un partenariat prestigieux avec l'organisation de l'ancien président américain Jimmy Carter, la LCIF a fournit plus de 271 millions de traitements visant à arrêter une infection parasitaire connue sous le nom d'onchocercose, sauvant ainsi la vue de millions de personnes.

Ses efforts humanitaires incluent aussi un financement à long terme de lutte contre la rougeole, une maladie qui fait des millions de victimes chaque année dans les pays en développement. La LCIF a levé 10 millions de dollars américains pour les vaccins en 2012 par l'entremise de l'initiative « Un vaccin, une vie : Initiative Lions de lutte contre la rougeole » et l'année suivante, elle s'est engagée à lever 30 millions de dollars américains en faveur de programmes de vaccination d'ici 2017.

La capacité de la fondation à fournir de l'aide financière a fortement augmenté au fil des ans, comme l'illustre le programme tant admiré de secours en cas de désastre de la LCIF. Elle a accordé sa première subvention en 1973 lorsqu'elle a fourni une aide financière modeste de 5 000 dollars américains pour aider les victimes d'inondations dans le Dakota du sud. En 2010, lorsqu'un tremblement de terre dévasta des pans entiers d'Haïti, la LCIF a mobilisé 6 millions de dollars américains pour couvrir les besoins de reconstruction immédiats et à long terme. Lorsqu'un tremblement de terre et un tsunami ont secoué le Japon en 2011, la fondation a apporté une aide de 21 millions de dollars américains.

Les programmes de la LCIF assistent également les jeunes dans leurs efforts de construction d’écoles et de crèches. Elle aide les jeunes à acquérir des compétences indispensables à leur vie d'adulte par le truchement des programmes Lions Quest.

Même si elle est plutôt connue pour son financement en faveur des efforts humanitaires à grande échelle, la LCIF réserve chaque année la plupart de ses fonds à des subventions qui aident les clubs Lions locaux à améliorer leurs communautés.

Dans le Minnesota par exemple, la fondation aide les Lions locaux à rénover les dortoirs dans un camp pour personnes atteintes de handicaps physiques et mentaux. Et au Burkina Faso en Afrique, les Lions du district 403A1 ont utilisé une subvention de la LCIF pour construire une nouvelle école pour les enfants habitants la ville éloignée de Kyon.

Le président international Wing-Kun Tam qui a servi de 2010 à 2011, a rapporté au magazine LION qu'en raison de son efficacité et de sa très large portée, « la LCIF offre aux Lions un moyen incroyable de servir à la fois au-delà des frontières et dans leur propre communauté ».

LCIF logo

section

Haut de page