Fêtes du centenaire du Lions Clubs International - 159 millions de bénéficiaires
Contenu principal
Lions 100 Lions 100
Bas de page

Chronologie

Chronologie

section

Un bref historique du Lions Clubs International

En 1917, Melvin Jones, un homme d'affaires de Chicago âgé de 38 ans, propose aux membres de son club d'entreprise local de dépasser leurs considérations purement professionnelles pour s'engager en faveur de l'amélioration de leur communauté et du monde en général. Il reçoit l'approbation de son groupe, le Business Circle of Chicago.

Après qu'il a pris contact avec des groupes homologues aux quatre coins des États-Unis, une assemblée constitutive est organisée le 7 juin 1917 à Chicago, dans l'Illinois aux États-Unis. Ce nouveau groupe prend le nom de l'un des groupes invités, l'« Association des Lions Clubs », et une convention nationale se tient à Dallas, au Texas en octobre de la même année. Une constitution, des statuts, des objectifs et un code de conduite sont approuvés. Le reste appartient à l'histoire.

Alors que nous nous approchons du 100e anniversaire qui aura lieu en 2017, c'est le moment de porter un regard rétrospectif sur notre longue et fière tradition de service et les nombreux accomplissements de notre association et des Lions dans le monde entier.

Jalons historiques du LCI

1917 : Melvin Jones et d'autres hommes d'affaires de Chicago fondent le Lions Clubs pour améliorer la qualité de vie de la communauté.

La première convention se déroule à l'Hôtel Adolphus à Dallas, Texas (États-Unis).

1920 : le Lions Clubs prend une dimension internationale avec la création d'un club à Windsor, au Canada.

1925 : lors de la convention internationale organisée à Cedar Point, Ohio, Helen Keller met les Lions au défi de se transformer en « chevaliers des aveugles dans la croisade contre les ténèbres. »

1926 : l'Amiral Richard E. Byrd Jr., explorateur polaire et membre du Lions club de Washington D.C., réussit à survoler le pôle Nord et emporte avec lui le drapeau Lions. Dans la même année, il accomplit un autre vol réussi au-dessus du pôle Sud.

1930 : après avoir vu un non-voyant en difficulté alors qu'il traversait une rue, le Lion George Bonham peint une canne blanche à bande rouge en soutien aux malvoyants.

1931 : les Lions cherchent à s'implanter dans le sud et créent un club à Nuevo Laredo, au Mexique.

La première convention internationale hors des États-Unis se tient à Toronto, Ontario (Canada).

1933 : les visiteurs de la foire internationale de Chicago découvrent le Lions Clubs dans la section des sciences sociales.

1935 : Amelia Earhart, membre d'honneur du Lions club de la ville de New York, bat un record en accomplissant un vol sans escale entre Los Angeles et Mexico durant la convention internationale du Lions Clubs qui se tient à Mexico.

Les Lions locaux offrent un lecteur de livres audio à la bibliothèque publique de Milwaukee (États-Unis) pour permettre aux aveugles d'écouter des livres lus.

1939 : des membres du Lions club du centre ville de Detroit (États-Unis) transforment une ancienne ferme du Michigan en école destinée à l'entraînement de chiens guides pour les malvoyants, contribuant ainsi à populariser l'utilisation des chiens guides dans le monde entier.

Pour fournir un programme de base-ball organisé pour des enfants, le Lion Carl Edwin Stotz de Williamsport, Pennsylvanie, lance un appel à soutien de la part des Lions clubs, YMCA et d'autres partenaires de la communauté. Le 6 juin 1939, le tout premier jeu de la Little League Baseball est joué à Park Point à Williamsport (États-Unis).

1944 : la première banque de cornées mondiale est créée à New York. Aujourd'hui, la plupart des banques de cornées sont parrainées par les Lions.

1945 : des Lions contribuent à la rédaction de la Charte des Nations unies, engageant ainsi une relation durable avec cette organisation.

1946 : le Camp de loisirs Lions pour aveugles installé sur le mont Casper dans le Wyoming (États-Unis) accueille son premier groupe d'enfants aveugles.

1947 : en octobre, des Lions célèbrent le 30e anniversaire de l'association dans l'hôtel Waldorf Astoria de New York. Le Lions Clubs est devenu alors la plus grande organisation de clubs philanthropiques au monde avec ses 324 690 membres répartis dans 19 nations.

Le Lions Clubs reçoit le statut de consultant auprès du Conseil économique et social des Nations unies.

1948 : trois ans seulement après la fin de la seconde guerre mondiale, le premier Lions club européen voit le jour à Stockholm en Suède. Quelques jours plus tard, c'est au tour de Genève (Suisse) de voir naître un nouveau Lions club en Europe.

Un Lions Club est constitué à Kalaupapa dans l'île de Molokai, Hawaï. Kalaupapa est une léproserie et tous les membres fondateurs sont atteints de la maladie de Hansen (lèpre).

1952 : les Lions des Philippines introduisent les Lions au Japon et encouragent la fondation du premier Lions club japonais.

1954 : à l'issue d'un concours international au sein des Lions, une devise officielle est choisie : « Nous servons ». Cette devise a été proposée par le Lion D. A. Stevenson de Font Hill, Ontario (Canada).

1956 : le Lions club de Detroit offre une batterie à Stevie Wonder, alors âgé de 6 ans.

La base antarctique Amundsen-Scott est construite. Peu après, 16 scientifiques et militaires y fondent le 59e Lions Club.

1957 : les Lions lancent des programmes à destination de la jeunesse, notamment les très populaires Leo clubs.

1965 : des Lions érigent le monument commémoratif international en hommage à Melvin Jones à Fort Thomas, Arizona (États-Unis).

1968 : la Fondation du Lions Clubs International (LCIF) est créée. Depuis sa fondation, la LCIF a accordé plus de 826 millions de dollars US en subventions à des œuvres humanitaires des Lions.

1971 : après plusieurs dizaines d'années de résidence dans le centre ville de Chicago, le LCI emménage dans les locaux de son quatrième et dernier siège social, situé à Oak Brook, Illinois (États-Unis).

1972 : la LCIF accorde sa première subvention, d'un montant de 5 000 dollars, aux victimes des inondations survenues dans le Dakota du Sud, aux États-Unis.

1973 : en février, l'association accueille son millionième membre.

1977 : le Lion Jimmy Carter, producteur de cacahuètes en Géorgie, devient Président des États-Unis d'Amérique.

1985 : la LCIF octroie pour la première fois une subvention à l'occasion d'une grande catastrophe, d'un montant de 50 000 dollars, aux victimes du séisme qui a frappé le Mexique.

1986 : Mère Teresa accepte le prix humanitaire Lions.

1987 : l'association modifie ses statuts et invite les femmes à devenir membres. Les femmes constituent à présent la plus grande part des nouveaux membres.

1990 : le programme SightFirst est lancé : il permettra de collecter un total de plus de 415 millions de dollars, qui seront consacrés à l'éradication des principales causes de cécité.

Le Lion français Michel Baury contribue à la mise au point d'un véhicule à traction électrique et participe à un Grand Prix international au volant de cette voiture.

1995 : la LCIF s'associe au Carter Center, dirigé par Jimmy Carter, ancien Président des États-Unis et membre du Lions Clubs, pour combattre l'onchocercose en Afrique et en Amérique latine.

1999 : une Pakistanaise, Nilofer Bakhtiar, devient la première femme directrice internationale de l'association.

2001 : la LCIF établit un partenariat avec l'association « Special Olympics » pour lancer le programme Ouvrir les yeux, une initiative de dépistage des troubles visuels parmi les athlètes handicapés.

2002 : les Lions fondent deux clubs en Chine, où ils sont la première organisation de bénévoles depuis les années 1950.

2003 : dans le cadre du programme SightFirst, le Lions Clubs et le Carter Center enregistrent leur 50 millionième traitement de l'onchocercose.

2004 : les Lions mobilisent plus de 15 millions de dollars pour aider les victimes du tsunami survenu en Asie du Sud.

2007 : Le Financial Times déclare la LCIF meilleure organisation non gouvernementale mondiale avec laquelle établir des partenariats.

2010 : la fondation Bill et Melinda Gates verse une contribution de 5 millions de dollars à la campagne « Un vaccin, une vie » et les Lions collectent plus de 10 millions de dollars en soutien aux actions de lutte contre la rougeole au cours des deux années suivantes.

2011 : la LCIF accorde sa 10 000e subvention, ce qui porte à 708 millions de dollars le montant total versé dans ce cadre.

Les Lions participent à l'administration de la 147 millionième dose de Mectizan pour soigner l'onchocercose.

Suite au tremblement de terre et au tsunami au Japon, les Lions rassemblent plus de 21 millions de dollars US pour l'aide aux victimes.

2013 : la LCIF s'associe à GAVI Alliance pour contribuer à protéger des millions d'enfants contre la rougeole et la rubéole. La LCIF s'engage à collecter 30 millions de dollars pour les campagnes de vaccination, auxquels s'ajoutent 30 millions de dollars versés par le gouvernement britannique et la Fondation Bill et Melinda Gates, pour atteindre un total de 60 millions de dollars.

La Colombie parvient à éradiquer l'onchocercose grâce au soutien conjoint des Lions et du Carter Center.

2014 : les Lions lancent le défi de service du centenaire, une initiative mondiale qui vise à aider 100 millions de personnes dans le monde.

2017 : les Lions célèbrent leur 100eanniversaire et leur premier siècle de service !

section

section

Haut de page